71303582

IMG_0814

IMG_0836

IMG_0813

IMG_0816

IMG_3504

IMG_3506

La table est prête, la fête peut commencer. Avant de vous quitter et de me retirer avec les miens pour 10 jours de farniente intense, j'aimerais partager avec vous une belle histoire écrite par Gisèle Rime qui a longtemps été notre voisine.

Gisèle est un multitalent et un petit lutin des bois. Elle est entre autre illustratrice, chanteuse et collaboratrice pour cette jolie revue des amoureux de la nature qu'est

la salamandre.

Dans notre village, comme dans bien d'autres de la région, il existe la tradition des fenêtres de l'avent. Nous étions hier soir au rdv annuel auquel nous aimons participer: une des dernières fenêtres de l'avent. Un peu plus haut que chez nous, les habitants de deux fermes accueillent chaleureusement autour d'un thé ou d'un vin chaud, d'un petit casse-croute et de gauffres au feu de bois, ceux qui ont envie de se retrouver. Particulièrement gâtés cette année il y a eu deux contes, et une impro musicale. Les enfants y retrouvent leurs copains et viennent se blottir un peu plus au coin du feu lorsque notre amie conteuse grimpe sur la fontaine et demande le silence. Puis un peu plus tard Gisèle a apparu assise à l'étage à une des fenêtres de la ferme pour partager la tradition de la fête de Jul. Les germains et les scandinaves avaient la nuit du solstice d'hiver entre autres gestes ce rituel de brûler une bûche en l’allumant avec des restes de la bûche calcinée du solstice de l’an passé, dont on avait précieusement gardé quelques morceaux. La bûche embrasée figure ce moment de transition, laissant derrière elle la vieille année et ses peaux mortes. Elle fait danser dans ses flammes de lumière tous les espoirs pour un nouveau départ dans l’année à venir.

Gisèle avait ramené deux écorces de bouleau et nous a proposé d'écrire sur un petit billet jaune toutes les choses néfastes que nous avions envie d'enterrer avec l'année qui se termine et sur un autre billet blanc nos souhaits pour l'année à venir. Il y avait suffisamment de petites lanternes tout autour pour que chacun puisse trouver un petit coin où s'isoler et y réfléchir un moment. Je garderai secret le contenu de mes deux billets, mais cette année encore plus qu'une autre, j'ai trouvé précieux de prendre ce temps pour y réfléchir.

Plus tard nous avons brûlé les billets ensemble, Gisèle les accompagnant de deux chants, l'un pour ceux qui partiraient dans les cendres et l'autre pour accompagner les bons voeux dans les airs.

Un moment de partage tout simple, rien de religieux dans tout cela, mais beaucoup de bienveillance et de chaleur.

Et j'ai une certitude...depuis la petite vallée perdue dans le Jura où nous étions, se sont envolés ce soir-là 1001 bonnes ondes.

Vous pouvez lire la belle histoire ici. ici.

Je vous dit merci de m'avoir accompagné durant ce mois de décembre, c'est toujours un plaisir de vous lire. J'offrirai volontiers un petit paquet surprise à une personne qui sera tirée au sort dans les commentaires que vous laisserez ci-dessous. Que vous soyez juste passé en lecteur ou que vous vous soyez déjà manifesté, dites-moi quel a été sur les 24 votre billet préféré. Vous avez jusqu'au dimanche 3 janvier pour jouer. Je dévoilerai le nom de la personne tirée au sort le lundi 4.

De tout coeur joyeuses fêtes à vous tous, prenez le temps...prenez soin de vous...

Nouschine