Vendredi soir la fatigue nous a abattu comme une massue...Un petit sursaut encore mécanique samedi matin, parce que le corps enregistre si bien, pour finalement se dire, mais non, ce temps de repos est enfin là.

Sur le chemin de ce 24 décembre tant attendu, le 21 au soir, la pluie avait cessée, comme pour nous offrir une soirée qui allait être une petite enclave de paix, encore plus merveilleuse et féerique que nous l'avions imaginée. Le chemin qui nous menait vers cette ferme était illuminé de torches et de petites lanternes accrochées ça et là aux arbres, pour nous conduire vers un buffet de fortune, aménagé avec amour par les habitants de ce lieu unique. Il y avait des petits pains au lard et un magnifique plateau de fromage, des gaufres faites à même le feu de bois et du thé de Noël. De quoi se réchauffer les mains et les coeurs...Cette maison chaleureuse est habitée par une conteuse et sa famille, et par Gisèle une illustratrice, musicienne aux multiples talents (en cliquant sur ce lien vous découvrirez un long reportage qui lui a été consacré, ce portrait plus court est tout aussi touchant par le lien qu'elle porte à nos terres).

Derrière le porche d'une grange deux draps étaient tendus...Nous avons été conviés à nous approcher de la lucarne et l'histoire du vieux Maître Belloni, bien malade au fond de son lit, pouvait commencer...Noël est une fête d'entre-aide et d'amour et c'était une jolie manière de le rappeler aux enfants, que les cadeaux offerts à ce moment de l'année ont aussi un sens. Voilà les marionnettes qui commencèrent à démanteler chacun un bras, une jambe et Pinocchio faisant l'effort de raconter encore un gros mensonge pour que son nez s'allonge encore, du coup le morceau de bois n'en serait que plus grand, pour permettre au vieux maître d'être réchauffé par le feu qui n'avait plus de bois pour renaître. Grâce aux marionnettes à qui il avait donné la vie il pourrait se rétablir...

Parfois je me demande par quel hasard, la vie nous a mené ici, dans ce lieu où nous n'avions à l'origine aucune attache.

Le mois a été dense et j'aimerais vous remercier de m'avoir suivi dans cette aventure d'intrigues jour après jour. Un clin d'oeil à mes deux garçons aussi que je remercie de m'avoir prêté le temps d'une photo leurs petits objets...De m'avoir proposé des indices et de s'être eux-mêmes vraiment prêté au jeu. C'était une idée sans prétention qui a germé au coin de la table, mais ça a été un vrai cadeau d'entendre vos remarques, de lire vos mails et me dire le plaisir que vous avez eu à jouer en famille.

La fin de l'année scolaire est souvent extrêmement chargée par ailleurs, si bien que j'avais proposé à mes élèves un programme un peu plus ludique. J'avoue que j'avais en leurs proposant un peu crainte qu'ils ne soient trop âgés pour cela (15 ans), et que l'activité tourne au bricolage...je leurs ai proposé de tirer au sort un prénom de la classe pour inventer un calendrier à leur tour. La consigne était que je ne voulais pas que ça leurs coûte plus de 5 frs | 4 euros, contenu compris. L'idée étant de récupérer tout ce qu'ils pouvaient ou d'orienter leur idée en fonction. Eh bien je ne pourrais que vous dire que le plaisir qu'ils ont eu a été tout simplement contagieux, qu'ils m'ont bluffé de gentillesse et de créativité. Une jeune fille s'est entre autre renseignée en douce et a appris que son "élue" aimait la cuisine par dessous tout. Elle s'est approchée de sa voisine qui est relieuse et lui a demandé de lui apprendre la technique. Elle lui a ensuite inventé 24 recettes qu'elle a imprimé sur des pages, laissant de la place pour ces futures notes, en page de garde elle avait fait une petite biographie de l'élève...Un autre avait récupéré toute sorte de figurines Kinder qui dans sa chambre, ainsi que 24 planchettes de bois chez un menuisier. Chaque planche serait une petite scène d'une ville imaginaire. Ainsi nous avons pu voir Gloria (Madagascar) en bikini au bout d'un petit plongeoir dans la piscine municipale...Ils m'ont dit le plaisir qu'ils ont eu finalement à un âge où justement les mamans laissent un peu tomber cette tradition à pouvoir prendre le relai les uns pour les autres.û

Vraiment un beau moment passé avec mes jeunes, dont je suis fière et que j'ai tellement de plaisir à accompagner. Avec les plus grands (16-17 ans) nous avons fini un chapitre assez conséquent sur l'architecture, nous menant de l'architecture classique, aux châteaux de la Loire, pour aller vers des années plus contemporaines avec Herzog et Demeuron, Franck O. Gehry, Renzo Piano et un hommage à Oscar Niemeyer 1 semaine avant son décès. Ce sont eux qui étaient aux commandes, à travers des portraits et le parcours de ces différentes oeuvres. Je vous laisse avec Tadao Ando et l'extraodinaire maîtrise de la lumière avec cet extrait que mes élèves m'ont fait découvrir de The Church of the Water.

Un chaleureux merci pour vos commandes que j'ai eu beaucoup de plaisir à préparer.

Très Joyeux Noël à vous tous.

IMG_9486